dimanche 13 mars 2011

Les volontaires bretons

COTES-DU-NORD
Bataillon Valmy. Chef : commandant Albert Conan (« Richard) ». Unité des Côtes-du-Nord. Arrive dans le secteur de Nostang (Lorient) le 7 septembre 1944. Relevé le 22 septembre par le 15e bataillon des Côtes-du-Nord. Rejoint Saint-Brieuc et fusionne avec le bataillon Guy-Moquet pour former le 9e bataillon de sécurité (commandant « Richard »).
3e bataillon des Côtes-du-Nord. Devient III/71e RI (commandant Joseph Joly, dit « Corsaire ») le 10 octobre 1944. Note : « Corsaire » commandait plutôt le 9e bataillon des Côtes-du-Nord.
4e bataillon des Côtes-du-Nord. Devient II/71e RI (commandant Georges Maffard) le 10 octobre 1944.
8e bataillon des Côtes-du-Nord. Devient I/71e RI (commandant Bachasse ou commandant Pierre Hergault) le 10 octobre 1944.
13e bataillon des Côtes-du-Nord. Chef : commandant Pierre Feutren (« Tonton Pierre »), tué le 5 décembre 1944. Sert devant Lorient. Dissous début décembre, versé dans le 71e RI et le 16e bataillon.
14e bataillon des Côtes-du-Nord. Chef : commandant Roger Houssay (« Hector »). Fort de 800 hommes, monte en ligne le 19 septembre 1944 devant Lorient. Combat à Etel le 10 décembre. Devient 14e bataillon de rangers (capitaine Louis Berest). Perdra au total 23 tués.
15e bataillon des Cötes-du-Nord. Chef : commandant Léon Razurel. Unité FTP. Monte en ligne le 22 septembre 1944 devant Lorient.
16e bataillon des Cötes-du-Nord. Chef : commandant Raoul Joura. Sert devant Lorient. Devient 16e bataillon de rangers. Lire, au sujet des FFI des Côtes-du-Nord, l’ouvrage d’Eric Rondel, « Occupation, Résistance, Libération. Bretagne. Témoignages inédits ».

FINISTERE
1er bataillon du Finistère. Ou Bataillon FFI de Chateaulin. Chef : capitaine Le Cléach. Créé à partir des bataillons Stalingrad, Rosporden, Normandie et La Tour d’Auvergne. Devient I/118e RI (capitaine Le Cléach) le 16 octobre 1944.
17e bataillon du Finistère. Versé dans le 118e RI.

ILLE-ET-VILAINE (pour mémoire : lire à leur sujet l’article sur les FFI devant Saint-Nazaire).
1er bataillon (FTP) d’Ille-et-Vilaine. Forme le I/41e RI (capitaine Frémont) le 15 novembre 1944.
2e bataillon d’Ille-et-Vilaine. Forme le I/41e RI le 15 novembre 1944.
3e bataillon d’Ille-et-Vilaine. Versé dans le 41e RI.

MORBIHAN
2e bataillon du Morbihan. Chef : commandant Yves Le Garrec (« Bénard »). Sert devant Lorient. Versé dans le III/118e RI (commandant Muller) le 16 octobre 1944.
3e bataillon FFI du Morbihan. Chef : colonel Robo (« Félix »). Des éléments vont au 10e RA, d’autres au III/118e RI.
4e bataillon du Morbihan. Chef : commandant Jean Rucard. Sert devant Lorient. Forme en partie le 4e bataillon de rangers. Chef : commandant de Lambert. Compte 624 hommes au 15 décembre 1944. Sert devant Lorient.
5e bataillon du Morbihan. Versé dans le II/41e RI (commandant Caro) le 15 novembre 1944.
6e bataillon du Morbihan. Versé au III/118e RI.
7e bataillon du Morbihan. Chef : commandant Jean Muller (« Kersulec »). Des éléments sont versés dans le III/118e RI.
8e bataillon FFI du Morbihan. Des éléments vont au 10e RA, versé en partie dans le II/41e RI.
10e bataillon FFI du Morbihan. Chef : commandant Jean Le Coutaller. Devient 10e bataillon de rangers. Sert devant Lorient.
12e bataillon du Morbihan. Versé dans le II/41e RI.

UNITES DIVERSES
. Batteries FFI des Côtes-du-Nord, du Morbihan, du Finistère et d’Ille-et-Vilaine. Forment les I et II/10e RA.
. Bataillon de marche du Finistère. Chef : lieutenant de vaisseau Le Hénaff. Formé le 18 septembre 1944 par trois compagnies de fusiliers-marins FFI ayant participé au siège de Brest (Unité Marine Quimper, notamment). Sert devant Lorient. Versé dans le 4e régiment de fusiliers-marins créé par décision du 25 octobre, Le Hénaff commandant le 4e bataillon.
. Bataillon de fusiliers-marins de Lorient. Fort de 600 hommes, formé en août 1944 après la libération de Vannes. Sert devant Lorient. Devient III/4e RFM en janvier 1945. Selon les sources, était commandé soit par les capitaines de corvette Le Masson puis Fleury, soit par le commandant Lenormand.
. 1er bataillon de rangers. Chef : commandant Le Bourhis. Sert devant Lorient.
. 2e bataillon de rangers. Chef : commandant Bellon. Sert devant Lorient.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire