lundi 15 novembre 2010

Les volontaires d'Aquitaine

La Région B de la Résistance donne naissance à la 18e région militaire, à Bordeaux, sous les ordres du colonel Druilhe (venu des FFI de Dordogne). Une partie des unités FFI formées ou stationnées sur son territoire serviront sur le front du Médoc, dans le cadre des Forces françaises de la Pointe de Grave (FFGR), entrées dans l’Histoire sous le nom de Brigade Carnot. L’essentiel des informations indiquées ci-dessous provient précisément de l’histoire de cette brigade.

Aire-sur-Adour (Bataillon d’). Dit Bataillon Aturin ou Bataillon Badie. Landes. Chef : commandant Baradat. Rejoint fin octobre 1944 le front du Médoc. Versé, pour 240 hommes, au II/34e RI début 1945.

Atlantique du Lot-et-Garonne (Bataillon). Chef : commandant Archidice, puis commandant Baril. Formé à Agen en novembre 1944 sous le nom de « bataillon Atlantique du régiment du Lot-et-Garonne ». Arrive à Castelnau le 12 décembre. Fait mouvement sur Lesparre le 3 janvier 1945. Relève le Bataillon de marche du Tarn-et-Garonne sur le front du Médoc le 16 février. Fort de 350 hommes, devient III/34e RI fin mars 1945.

Blayais (Bataillon du). Chef : commandant Léon Ellissalde (« Léon du Blayais »). Constitué à la citadelle de Blaye (Gironde) le 1er octobre 1944 à partir du groupe du Blayais (FFI de Gironde et de Charente). Fait mouvement le 19 octobre 1944 vers le front du Médoc. Devient III/7e RIC le 21 décembre 1944, puis III/38e RI le 10 mars 1945.

Carnot (Artillerie). Chef : capitaine Malabat. Formée en septembre 1944 au quartier Nansouty (Bordeaux) sous la forme d’un groupe d’artillerie. Monte en ligne sur le front du Médoc le 18 septembre 1944. Versé au 1er Régiment d’artillerie coloniale FFI le 2 novembre 1944 (qui devient 196e RA le 9 novembre).

Charly du Médoc (Groupe). Gironde. Chef : lieutenant-colonel Cominetti (« Charly »). Fort de 584 hommes, sert sur le front du Médoc à compter du 29 août 1944.

Claverie (Bataillon). Landes. Sert sur le front du Médoc. Versé, pour 270 hommes, au 34e RI.

Duchez (Bataillon), ou Bataillon des Arcachonnais. Chef : capitaine de réserve Robert Duchez. Sous le nom de Colonne d’Arcachon (Gironde), sert sur le front du Médoc dès la fin août 1944. Versé dans le II/34e RI en 1945.

Georges (Bataillon). Gironde. Chef : commandant Bordes. Sert sur le front du Médoc. Versé, pour 350 hommes, au 34e RI.

Gironde (1er régiment de). Nom que semble porter le 144e RI (lieutenant-colonel Saldou) recréé le 1er octobre 1944 avec des FFI de Bordeaux (I, IV et V/144e), ceux des groupes du Bouscat et Bruges (II/144e). Forme le 170e RI le 1er mars 1945.

Groupe mobile de réserve. Chef : capitaine Douence. Issu du groupe Hostains-Lugos, sous la forme du Groupe de mobile de réserve du groupe de bataillons FFI Gironde. Sert sur le front du Médoc. Versé le 1er décembre 1944 dans le 2e groupe d’escadrons du 18e RCC (formant le 2e escadron), dit 16e groupe de reconnaissance divisionnaire d’infanterie FFI.

Guyenne (Bataillon de). Gironde. Chef : commandant Noutary. Organisé le 5 septembre 1944 à Langon (Gironde) avec des membres des Chantiers de jeunesse. Affecté à la 9e DIC, arrive en Franche-Comté le 8 octobre 1944. Fort de 650 hommes, versé dans le I/6e RTS entre le 9 et le 28 octobre 1944.

Jean (Bataillon). Gironde. Chef : commandant Bernardet (« Jean »). Formé à Libourne à compter du 29 août 1944. Sa 1ère compagnie (issue du groupe Jean ou maquis des Chênes-Verts) est versée au régiment Z.
Klein (Escadron). Chef : capitaine Jean Klein. Fort de 154 hommes, est en ligne sur le front du Médoc à compter du 12 septembre 1944. Devient 1er escadron (lieutenant Fontaine) du 2e groupe d’escadrons du 18e RCC le 1er décembre 1944.

La Mette (Groupement de). Chef : commandant de La Mette. Versé en novembre 1944 au 57e RI FFI (qui devient I/57e RI le 16 décembre 1944). Il s’agit peut-être du Bataillon Esquirou (Charente-Maritime et Gironde) qui compte 740 hommes en octobre 1944.

Léon des Landes (Bataillon). Chef : commandant Doussy. Versé au II/34e RI.

Nord-Landais (Bataillon). Chef : commandant Lartigau. Versé, pour 270 hommes, au 34e RI.

Penthésilée (Bataillon franc). Chef : commandant Jan Chodzko. Formé à Talence (Gironde) entre le 5 et le 8 septembre 1944. Compte plus de 600 volontaires, répartis en six compagnies (1ère : capitaine Marc Brun ; 2e : lieutenant Martin ; 3e : lieutenant Léger ; 4e : lieutenant Van der Stocken ; 5e : capitaine Malivert ; 6e : capitaine Dartigues). Fait mouvement vers le front du Médoc le 17 septembre 1944. Perd le sous-lieutenant Bellier le 13 décembre. Devient I/7e RIC le 21 décembre, puis versé dans le I/38e RI le 10 mars 1945 (ainsi qu’au II/Régiment mixte marocains étrangers).

Songe (Bataillon). Gironde. Sert sur le front du Médoc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire